AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 18:13

__________ NOM DU PERSONNAGE
    « Nom & Prénom: Eve Ghuori. Est ce que Dieu a aidé à choisir le nom ?
    « Surnom: On dit qu'il aime tout ce qui se passe et bouge, qu'il est manipulateur, joueur et une perle de la luxure. Mais à vrai dire, il en oublie un peu tous ses surnoms.
    « Âge: 27 ans, "il va vers ses trente ans" comme on dit 8D
    « Nationalité: Japonaise
    « Race: Centhaurus Félidé, graouww

    « Elément: Terre & Eau
    « Magie: Nature



HISTOIRE __________
    Ce jeune homme se nomme Eve et c'est son histoire que je suis en train de compter...
    Toute histoire n'est malheureusement pas un compte de fée, celle de notre héros d'ailleurs, est bien loin d'en être une. Personne ne connaît réellement le passé de mister. Mais après quelques recherches intensives, nous avons réussi à rassembler assez d'information pour en conclure que son enfance et son adolescence ne fut pas des plus heureuses.

    « Tout commence par un simple rêve... »

    Le blanc, la neige, le froid la glace, un paysage froid ou il n’y a pas grand-chose, juste une plaine blanche, il n’y avait aucun bruit, ni personne comme ci c’était un simple paysage mort, au aucune vie ne semblait habiter les lieux, et pourtant il y avait bien quelqu’un qui s’y baladait, une simple âme errante, qui ne portait qu’un simple drap blanc et c’est tout… Comment pouvait-on survivre dans un endroit pareil avec une tenue pareil ? Bah c’était possible pour un fantôme ? Un être qui semblait être perdu dans cet endroit si troublant, et pourtant Eve, lui, semblait bien le connaitre, mais où va nous mener cette histoire, pas très loin en faite, c’était juste le rêve d’un certaine gamin… Enfin rêve ou semi réalité, ou juste un souvenir, en tout cas tout ça était si étrange pour il, Eve ne comprenait pas ce qu’il se passait, en tout cas ce lieu lui paraissait familier, mais pourtant il n’arrivait plus à s’en souvenir, alors il marchait juste dans cette neige si douce et fraiche, lui qui ne craint pas le froid… Un rêve un simple rêve, il aurait beau pendre et toucher ce nuage blanc, ce n’était pas la réalité, le jeune homme ne pourrait pas sentir le contact, pourtant il aurait bien voulu, peut être que plus d’information lui serait revenues, le manipulateur était seul. Depuis le temps qu’il cherchait la bonne porte, jamais il ne la trouvait, ou il la voyait juste de loin sans qu’il puisse s’y approcher vraiment, alors c’est dans son sommeil que tout se passait. Le jeune homme continuait de marcher sans vraiment savoir où aller, enfin il se dirigeait vers une masse sombre titanesque masquée dans une tempête de neige, il n’avait rien à craindre, il pouvait traverser ça sans problème, mais pourtant plus notre séducteur marchait et étrangement c’est comme s'il s’éloignait plus de cet endroit. Comme si on voulait l’empêcher d’accéder à cette chose bizarre caché dans un brouillard blanc, ce n’est pas pour autant que le jeune homme aux cheveux chocolat noir, allait abandonner bien au contraire ça motiver encore plus son envie de savoir, c’était comme ci ça lui donnait encore plus de force. Car il savait bien que s'il y arrivait un voile se lèverait sur son passé, il ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin, il faut continuer d’avancer... Bientôt il se retrouva devant une forêt de glace, merveilleuse et étincelante, Eve posa un pied sur la surface d’un lac glacé en tout cas ça y ressemblait. Bizarrement en regardant la surface il ne voyait pas son reflet, et pourtant ça faisait comme un miroir, il haussa un sourcil puis continua d’avancer, vers l’inconnu traversant la lac, et se retrouvant dans une autre forêt de glace, il laissait courir ses doigts sur les arbres et autre plante, ça lui faisait un bien fou comme un retour au source. Enfin il retrouva cet inconnu, ce fantôme en drap blanc qu'il avait suivit dans ce rêve étrange. En ce rapprochant, il s'appercut que c'était une jeune fille aux trais fins et à l'allure grassieuse. Sans pouvoir lancer les présentations, elle prit la parole pleines de promesses. S'il la suivait, il aurait ce qu'il souhaite, il obtiendrait vengance et liberté. Penssant que ce n'était qu'une simple imagination de son inconcient, il la suivit en voulant connaître la suite de l'histoire. La jeune fille ricana et se mit à courir avec notre héros sur ses pas. Finalement plus rien... Etait ce seulement un rève ?


    « ...puis l'envie de vivre se fait plus forte... »

    Deux perles luisaient dans la chambre sombre, deux yeux d'une couleur profonde comme s'ils étaient sans fin, un espace infini mais perdu. Les volets de la chambre craquaient, le vent faisait entre sa colère ce qui donnait une impression plutôt lugubre de la chambre pour fillette. Eve se leva puis marcha à pas lents jusqu'à la fenêtre mais ne l'ouvrit pas. Il ne voulait plus voir, il n'entendait pas les oiseaux qui chantent pour vous donner du courage ou de la joie. Son cœur et son regard de voulaient plus voir ce qu'il y avait dehors, le monde à l'extérieur... Et puis il imaginait ce dehors, toute les nuits il voyait de la neige, de la neige. Parfois des murs lorsqu'il cauchemarde. Des murs ou de la neige, voilà ce que représentait son dehors... Il était éveillé. Le rêve ne faisait plus partie de ses pensées. Peut être que l'envie de fuir peut être considéré comme un rêve...

    Maintenant qu'il avait vu cette jeune fille pleine de promesse, il avait envie de montrer sa colère. Dire qu'il n'en pouvait plus. Jamais plus, il ne restera bras croisés. Mais comment peut on s'accrocher à un personnage dans un rêve ? Tant pis. C'était tout ou rien. Eve était prêt à tout tenter. Elle lui paraissait tellement réelle... Il vivrait, il serait un homme vivant et non plus la poupée froide de ses parents et enfermé dans sa chambre sombre. Un peu plus de courage et il aura enfin la force de casser la porte d'entrée et de courir, courir, courir vers un liberté pour l'instant trop flou. Mais qui sait, peut être est elle juste à quelques pas...

    « ...on parvient à souffrir une heure encore... »

    Du bruit ? Des pas ? Des interrogations futiles mais rapides. Qui était ce ? Facile, ses parents. Rien de pire que l'arrivée de parents insouciants, violents... Eve n'a malheureusement pas été entourés de parents aimants si vous me pardonnez l'expression. Ces derniers n'avaient d'envie que pour ce que souhaite maintenant le jeune homme. Ne dit on pas qu'un homme reproduit les malheurs de son enfance ? En voici une preuve intacte.

    Le manque de soutien ne le pousse pas non plus à faire de son mieux en terme d'éducation, alors lorsqu'il ne rêvasse pas et qu'il ne fait pas l'idiot, le garçon laisse son imagination s'exprimer sur une feuille de papier. Plus tourné sur l'écriture de roman et sur l'écriture de script, le métier d'écrivain l'intéresserait plutôt aussi ! Parfois il lui arrive d'écrire des romans ou quelques nouvelles. Mais il est aussi un professionnel en matière de musique c'est donc vers là que le jeune homme va tourner sa vie : l'écriture, le dessin et les animaux. Il peut encore se souvenir des "Quatre Saisons" de Vivaldi qu'il adorait. Depuis il les chantonne dans les rues et les joues régulièrement sans pour autant s'y reposer pour gagner sa vie.

    Dès la naissance du petit rejeton, on remarquait par moment qu'il ne se comportait pas tout à fait comme on attendait de lui. Après tout c'était un étranger de la famille donc il fallait s'attendre à tout. Il imaginait... Il créait et son père jugea judicieux de réprimander de telles actions : "l'imagination implique la fin du combat... Elle s'apparente à la distraction" voilà l'affirmation à laquelle avait droit le jeune homme avant des fessées dont il se souviendrait à vie. Mais ce dont le paternel ignorait est qu'il n'a fait que jeter de l'essence sur un feu. En effet le seul moyen, pour le jeune homme aux cheveux bruns, de s'échapper était son art.. Il a tout de même suivi une des plus prestigieuses éducations où il se passionna pour l'écriture, la philosophie et le dessin. Il fit tout de même des études dans la diplomatie et laissa tout tomber lorsqu'il se rendit compte que personne ne le voyait d'un très bon oeil... On le mit à l'écart. Pourtant dès l'âge de sept ans, il prend des cours de piano, mais cela ne le passionne pas vraiment. C'est plus parce que c'est bien vu à cet âge de montrer sa progéniture exécuter des petits tours ravissants. Et celui de jouer du piano et de se comporter déjà comme un gentleman faisaient partis de ces petits tours que ses parents lui demandaient d'apprendre. L'enfance et ses affres ne se firent pas attendre bien entendu! Un parfum nommé huit ans, envoutant, charmant, qui nous donne cette douce impression d'invincibilité éphémère... Piano, guitare, basse, danse classique, danse jazz, salsa, théâtre classique ou moderne, il avala tout ce qu'il put entre ses six et quinze ans. Il commença par la danse puis la musique puis la scène. Il leur écrivait d'une pièce à l'autre, pour leur montrer à quel point son écriture monstrueuse s'améliorait. Mais là, pour le moment ce n'était qu'un apprentissage pour enfant de riche japonais. D'ailleurs même à cet âge, il n'était pas intéressé par la musique... ne me demandez pas pourquoi. On peut se demander ce que ses parents avaient dans leurs esprits pour ne pas apprécier leur fils comme il le faut en tant que parents.

    Finalement l'enfant grandit, grandit... pour devenir un bel adolescent. Pour lui, c'est le début de la violence et la honte. Tellement encré dans la catégorie beau, que même ses parents bavaient en le regardant. C'est le début d'un passage des plus durs de sa vie. Alors que son père passe ses soirées à le torturer, sa mère le force à se faire plaisir et apporter le désir intense à sa mère. Ne pouvant se rebéler, il obéissait, les yeux effrayés et le corps tremblant. Mais il savait maintenant, il savait qu'on lui avait promit de la liberté. Maintenant il résistait, se battait même si ce n'était qu'à l'intérieur de lui.

    « ...puis plus rien... »

    Que choisir entre être un enfant non désiré, sans sang de la famille, sans même le nom et devenir héritier après des années d'errance, d'une fortune qu'on en veut pas s'il faut souffrir ? Contrairement à se que certain pourrait penser, l'argent ne fait pas le bonheur, certes il y contribue, mais ne fait pas tout. Et cela, le jeune homme peut le confirmer. Même s'il avait de grands moyens, ce n'était pas un plus. Ses parents l'avaient empêcher de s'amuser, de faire ce qu'il voulait faire; profiter de la vie. Un soir, alors que sa mère était descendu avec un manche de la hache de son père, il savait très bien ce qu'il devait faire. Il n'avait pas peur, encore moins triste de la suite. Si ses parents étaient un obstacles pour ce qu'il désirait, il n'y avait qu'à les faire chuter. Oh oui, il le fit... Cela lui donnait du pouvoir, de l'autorité et il en désirait bien plus. De toute façon, il n'aura plus à se plaindre. Il avait tout calculer, tout était parfait, il ne lui restait qu'à partir.

    Rêver de fuir... Un rêve que l'on fait souvent lorsque les efforts sont voués à l'échec. Si vous prenez la fuite, pour une raison ou pour une autre : les changements seront négatifs dans le domaine sentimental. Super positif encore...
    Fuir, se sauver, s'enfuir...prendre la course et aller loin parfois à cause d'un danger ou simplement une peur réelle ou juste imaginée.
    Il y a des personnes qui fuient les espaces clos, l'obscurité, les hauteurs... au point de devenir une phobie maladive qui peut parfois être traitée et que les psychologues cherchent les origines au fond fond de l'inconscient ou dans des souvenirs d'enfances.
    Mais, peut on fuir notre réalité? Une réalité qui nous étouffe,une réalité qui nous mène, nous emmène et nous malmène. Cette réalité qui nous conduit, nous accompagne et nous commande. Cette réalité qui nous berce et qui nous maltraite, qui nous fait parfois rire et surtout pleurer. Cette réalité qu'on vois obscure, étouffante, emmerdante...
    Et on cherche la fuite. Le rêve est une fuite, un échappatoire. Le rêve est une seconde chance, une vie à coté de la vie. Le rêve est un monde vaste qu'on dessine avec les couleurs qu'on aime et qu'on choisit. Le rêve nous permet de sourire quand on est les plus tristes, nous permet d'avancer et de casser tous les murs à la recherche d'une lumière au fond d'un tunnel.
    Mais le rêve aussi peut nous étouffer quand il veut s'approcher de la réalité, quand on aime tout réaliser. Le rêve bien que basé sur nos illusions peut être lui même source de mal, quand on y croix, on s'y attache et quand on ne veux pas, ou on ne peut pas s'en débarrasser. Alors on doit fuir la fuite, fuir nos rêves, ou juste les arrêter. Retourner vers la réalité, elle est là, plus claire à tous les yeux. Il faut peut être apprendre à ne pas rêver, ou ne pas chercher à les réaliser, mais peut on ne pas espérer? qu'un jour peut être le rêve devienne réalité?

    « Maintenant, on peut vivre une seconde fois. »

    …Chut, il a besoin de silence, le pauvre. Il était si seul en ce moment.. Mais il ne pouvait parler à personne de son problème qui en fait n'en était pas un.. Non mais c'est vrai, avec qui pourrait-il parler de son ras-le-bol général sans être pris pour un fou trop gâté ? Mais ce qu'il était réellement, ça, personne ne le savait, personne ne voulait savoir. Tout ce qui sortait de l'ordinaire était à bannir au risque de voir son quotidien mouvementé. Des années plus tard, le voilà dans cette vie, dans ce lieu étrange, exécutant simplement ses désirs à la lettre. Rien de plus, rien de moins, surtout rien de compliquer. Où tout cela le mènera ? Venez le voir par vous même...Rapidement, il prit son indépendance...

    Enfants, nous rêvions d’être cosmonaute, super héros, aventurier ou bien, plus modestement pompier, policier ou président de la république. De notre enfance à notre vie d’adulte, notre vision du monde et notre environnement évoluent considérablement. Il en va de même pour nos rêves d’enfants qui changent en fonction de nos envies et nos besoins du moment. Nos rêves d’aujourd’hui ne sont plus ceux d’hier mais n’en sont pas moins importants. Ne sont ils pas plus douloureux, plus complexes ? Un seul endroit permettaient aux gens de vivre leurs souhaits de toujours, leurs envies les plus encrées... et c'est finalement là que notre héros de roman est emporté. C'était toujours selon ses envies du moment, toujours impulsif. Il y a une autre facette qui a changé maintenant qu'il a déchiré la moitié d'une page de sa vie. Maintenant le jeune homme pouvait montrer à son père que l'art peut se montrer rentable et surtout que le crime allait le faire monter dans l'échelle. C'est sur une haine grandissante, bien encré et une volonté de faire que notre jeune homme va commencer à travailler dans le monde de ceux qui vivent du risque et du sang. Je ne parle pas des vampires, loin de là. Tuer, baiser, où était la différence ? Et en 6 ou 7 années où il s'est amusé avec les prostitués, il en a vécu des choses. Il a apprit à se perdre encore plus dans la violence et le sexe que déjà auparavant. L'alcool qui aidait aussi, douce boisson si chaleureuse. Il aime l'alcool, a connu la violence jouissive et depuis, il aime autant donner que recevoir la violence. Enfin... C'est assez intime ce que je vous raconte là... Passons ce passage et venons en à ses journées. Car oui, l'important chez un gentleman, c'est aussi d'avoir un agenda de ministre. Mesdemoiselles, arriverez vous à vous faire une place ?

__________ DESCRIPTIONS

    « Un homme qui sait s'aimer »

    "Savez-vous que les criminels ne donnent jamais leurs identités ? Alors pourquoi donc le ferais je ? Je ne dis pas que j'ai tué une armée à mains nues ou que je suis violeur professionnel, loin de là. Je dis juste que ma vie ou les différentes parties de mon corps ne devraient pas figurer dans votre livre ou article, ce que vous souhaitez. Ce que je viens de vous révéler, c'est déjà une partie de mon âme, n'est-ce pas ? Nous allons donc attaquer ensemble la partie la plus intéressante de mon univers. Mais avant de vous parler de moi, laissez moi vous donner mon point de vue sur les humains en général. La psychologie humaine est faite de telle façon qu'une personne qui ne pense pas comme toutes les autres est un fou. Mais un fou n'est il pas celui qui a dépassé le stade du simple humain pour chercher à devenir le meilleur en suivant sa propre voie. A non c'est vrai, un humain n'est qu'une bête qui doit suivre le chemin que le destin lui à tracer tout en suivant les règles de son propre système dicté elle-même par un humain. Pour ma part, je n'ai qu'une seul façon de penser, une seul façon d'agir. Tous mes faits et gestes ne sont dictés que part une seul et même personne...Moi-même. Si je veux torturer, violer, je ne demande pas l'avis aux autres pour agir. Ce ne sont que des jouets entrent mes mains. Je ne pense qu'à moi, le reste ne représente rien. Des amies? Pourquoi faire ? De la tristesse ou de la peine, quel intérêt quand on n'a plus rien à perdre. Puis-je ressentir de la joie ou du bonheur même âpres tous ces meurtres. Oui, mais seulement quand je vois le visage de mes proies se changer sous la douleur de la torture. Leur cri de douleur se rependant dans ma salle me donne encore plus l'envie de continuer. L'amour? A oui l'amour, si je me souviens bien sais ce sentiment qui unie deux personnes entrent elles par un lien fort et invisible. Les seuls liens que je tisse ne sont que des liens de douleur et de haine. Je n'ai pas besoin de tous ses sentiments d'affections, mes sentiments sont morts et enfouis depuis longtemps laissant la place à mon univers de haine, tortures, viols et manipulations mentales.. Je suis pas un ange mais je suis sur de ne pas être un démon non plus. Je suis juste un homme qui a fait des bêtises, fait des bêtises et fera des bêtises tout le long de sa triste vie. Attention je ne dis pas que ma vie est la plus misérable de toutes. De plus si je le disais, des centaines de malheureux me regarderaient avec leurs yeux grands ouverts. Détestable.

    Oui c'est le mot pour moi aussi. Je suis un homme que l'on trouve détestable. Je le suis car même sous mes formes de noble, je suis un homme qui est proche du peuple. Ma famille n'arrive toujours pas à comprendre les raisons pour lesquelles je sors la nuit dans les rues de Londres sans avoir la moindre escorte de chevalier et servants. En effet, il arrive souvent que je sorte de ma bâtisse seul pour aller boire quelques verres, draguer les belles marchandes, provoquer un autre noble... C'est pour moi une façon de m'amuser et je trouve le mot détestable un peu trop fort et peu convenable.

    Fort heureusement pour vous, vous ne devriez pas avoir à me connaitre parfaitement. Je hais le terme détestable, tout ce qu'il y a de plus agaçant. Mon orgueil dépasse l'entendement et ma soif de gloire, n'en parlons pas. J'ai l'impression d'être le meilleur de tous et de loin, alors je ne me donne jamais à fond sauf quand il s'agit de sport et d'aide au peuple. Oui, vous avez bien lu... J'aime aider le peuple puisque je trouve injuste de voir les absurdités qui tombent sur les gens. C'est surtout cette raison que je souhaite suivre, quelle soit vraie ou non. Il m'arrive parfois de trop regretter le passé, mais jamais il ne m'est venu à l'esprit que je suis tombé à cause de mon orgueil. Vous pensez bien, j'ai trop d'estime de moi-même pour se reprocher quoi que ce soit et se remettre en question. Je n'en ai jamais eu besoin, je suis parfait.

    Bien, sur je ne suis pas que désagréable... Il m'arrive d'être gentil, quand j'en ai envie. J'aime bien être seul dans mon petit coin à penser à diverses choses qui m'occupe souvent l'esprit en temps et en heure. Mais n'essayez pas d'être trop émotionnellement ou proche de moi, j'aurais envie de vous détruire sans raison, bien que je serais surement flatté de savoir qu'on m'estime un peu plus que ce que j'en pensais. Mais tout cela, parce que je cache mes failles et faiblesses (si vous m'en trouvez).

    Le plaisir de la chair comme on le surnomme. L'art d'aimer, le plaisir du corps, certainement le plus grand de mes pêchés. Si à mes jeunes années j'étais plutôt timide et gêné de ce sujet, ce n'est plus le cas désormais. Le sexe est une drogue à laquelle il devient difficile de résister une fois qu'on y a goûté. Rien n'égale la douceur de la peau de son partenaire, rien ne peut surpasser le goût de lèvres carmins sur les nôtres. Mais ce n'est pas tant le nombre de partenaire qui compte, que la façon de les séduire. Car la Luxure est avant tout un art de plaire, un jeu subtil, une chasse parfois longue qui se solde par une récompense ressemblant aux portes du Paradis.

    La Luxure rime avec démesure, c'est le goût de l'excès, en cela je n'entre point dans la définition. Si j'aime la beauté et le luxe, je ne l'affiche pas outre mesure. Je ne suis pas excessive, ni dans mes biens ni dans mon comportement, on pourrait même dire que je me fonds dans le décor. Discrêt mais pourtant là, je suis l'oreille attentive qui se sert des faiblesses de chacun pour mieux les guider à ma couche. Homme ou femme, quelle importance ? Dans ce monde de décadence et de renouveau, personne ne se soucie plus des menaces religieuses lorsque le plaisir est à la clé. Moi je prie encore, mais ne me prive plus. De toute façon je suis condamné, alors autant en profiter.
    Et l'amour dans tout ça ? A-t-il une place ? L'amour, c'est faire confiance, c'est se confier, je l'ai connu. Il m'a été arraché, et la douleur fut-elle que je me suis juré de ne plus jamais ressentir ça. Alors je lui ai fermé ma porte. La clé de ma porte je le garde scellée. L'alliance et le mariage ? Baliverne. Je me réjouis au contraire de défier ce lien avec les insatisfaites de leurs maris...

    Avec la Luxure, certainement mon plus grand pêché. Je ne supporte pas avoir tort, même quand il est prouvé que je me fourvoie. M'excuser dans ces conditions est une épreuve pour moi, cela revient à avouer ma faiblesse. Je serais même capable d'en vouloir à quelqu'un simplement parce qu'elle a raison. L'orgueil c'est aussi pour moi, ne pas supporter d'être le second dans une matière où j'excelle. Doté d'un fort esprit de compétition, je suis très mauvais perdant. Et si par malheur je venais à me faire doubler, je suis capable de travailler d'arrache pied pour reprendre la place qui était mienne. Rien que pour voir le visage de mon adversaire se décomposer devant mes performances. Pourtant, on pourrait croire le contraire, mais je ne suis pas un homme particulièrement ambitieux. L'avenir ne m'effraye pas spécialement puisque je sais ce qui m'attend au final. Disons que je me repose sur mes acquis et avance lentement vers l'inconnu.

    Le maître mot de ma vie ? M'amuser oui. Comment avez-vous deviné ? Cela se lit surement sur mon visage que je passe des nuits agitées (c'est le cas de le dire), des parties de tennis interminables ou encore de nombreux parcours de cross remportés haut la main. J'aime beaucoup les chevaux. Oui j'admire leurs carrures, leurs envies de liberté... Ces animaux me donnent l'impression de voler un instant mais sans pour autant être seul à fuir. Souvent je fais à cheval dans les campagnes environnantes ou dans la forêt. Ce sont des lieux que j'admire beaucoup aussi. Le calme, la sagesse et la tranquillité qu'inspirent ces lieux me rassurent tout en me contentant. Ce côté de moi fait gentil nounours, non ? Et bien cette partie n'est heureusement ou malheureusement seulement visible à une partie de mes amis.

    Tant qu'on est partie dans les qualités continuons tant qu'à faire. Je suis intéressé par les arts comme beaucoup de nobles qui se respectent. On trouve de nombreuses personnages intéressés par la musique ou la danse mais de mon côté, ce n'est pas le cas. En effet, je suis plus tourné vers la sculpture et le dessin. J'aime beaucoup les tableaux de grands peintres ou des auto portraits réussis. J'ai moi même de nombreux artistes qui dessinent pour moi lorsque je leur en fait la commande mais aussi un magasin que j'ai bâtit au mécontentement du reste de ma famille.

    Sucré, salé, gâteaux, boissons, fruits ou viandes, j'aime la bonne nourriture et on le sait. J'avoue sans mal avoir un faible pour le sucré que je prends à quasiment chaque repas. Je n'hésite d'ailleurs pas à me resservir quand la cuisine me plait, ce qui est souvent le cas au grand damne de mes hôtes. Toujours avide de nouveauté, tester les cuisines pimentés de l'Inde ne m'effraye pas le moins du monde, les épices du monde Arabe n'ont aucun secret pour moi, quand aux grands classiques européens, je pourrais moi même les cuisiner si un noble aux fourneaux ne choquait pas tant que ça notre société. D'ailleurs, tout à fait entre nous, j'admets qu'il m'est déjà arrivé de cuisiner. Je garde ce secret pour moi, car je n'ose imaginer les regards qu'on me jetterait alors. Il est regrettable qu'une telle activité nous soit refusée, mais un jour j'en ai la conviction, cela changera.

    La Gourmandise c'est aussi le plaisir de posséder. Je ne suis pas un grand amateurs des magasins, ces journées en ville à dépenser plus que de raison je laisse ça aux femmes. Elles seules savent comment dépenser l'argent durement gagné un mois durant en l'espace de quelques minutes. Je ne dis ça pour froisser ces demoiselles, mais le fait est reconnu. Je peux donc aisément me passer d'une chose me faisant envie pendant un temps.

    Je n’ai pas peur de jouer avec le feu si je dois le faire, et bien que je ne m’intéresse pas aux autres, des défis de temps en temps ne me déplaisent pas. La plupart du temps, je n’en fait qu’a ma tête, par envie et cela n’a pas souvent de sens… si j'ai envi de boire un café à l’autre bout de la ville j'irai, même si il a un bar juste a coté. Non, je n’irai pas a celui là, mais à l’autre même s’il est bien plus loin, juste parce que j'en a l'envie. Ne cherchez pas à faire dans la précipitation avec moi, c'est presque impossible.

    Pour moi, une vie est une sorte de jeu où tout est permis, où les questions existentielles n'ont pas leur place et où il faut profiter absolument de chaque moment. Ça doit sûrement être pour ça que je ne me plaint 'pratiquement' jamais – ou alors juste pour des choses vraiment stupides, mais c'est souvent plus pour meubler la conversation qu'autre chose – et que je parviens toujours à trouver des points positifs même dans les moments les plus sombres de mon existence. Avouez que c'est une qualité, non ? Je sais bien que ce jeu a aussi une fin, c'est pour cela que quand lorsque je fais quelque chose, c'est parce que j'en ai réellement l'envie. Je suis un grand amoureux de la nature, tout particulièrement des roses, que chérit autant que possible.

    Fort susceptible, j'ai du mal à reconnaitre mes erreurs mais je ne s'énerve pas pour autant. On peut affirmer aussi que je suis un romantique, homme comme femme, je m'estime savoir comment me montrer aimant et passionné. Enfin, très idéaliste, quand j'ai quelque chose dans la tête, il est difficile de me faire changer d'avis, voire même, impossible.

    Pour ce qui est de mes passions, je pense qu'il est de mon devoir d'en expérimenter le plus possible ce qui donne naissance à mes nombreux champs de connaissances telles que les sciences, les arts. Ainsi, nombreuses sont mes occupations : la prestidigitation, l'écriture, les représentations théâtrales. Je suis également un grand adepte des promenades interminables dans les champs, accompagné de belles demoiselles, ou de sa propre personne... Surtout de belles demoiselles.

    Pour résumer, je suis devenu un véritable fanatique, doublé d'un pervers. Deux faces sont perceptibles chez moi. Extérieurement, c'est un garçon rigoureux et terriblement sérieux, honnête et intègre, totalement incorruptible, bref, le "citoyen parfait". Intérieurement, et dans des cercles privés, je suis un individu qui sait se montrer, sinon séducteur, du moins assez entreprenant, et dépourvu de tabous. Bienvenue dans mon monde ni blanc, ni noir..."


    « Un homme froid au regard sauvage »

    « Ce que je pense de mon physique ? Hmmm... et bien vu que la vantardise est présente dans chacun de nous, je me permets de me présenter de la meilleure façon qu'il soit. On peut commencer par dire que je suis beau et dangereux ! Qui résisterait à cette merveille de la nature? Dépasser les limites de la vantardise... ah vous croyez ? J'ai des cheveux blanc... blanc neige même. C'est en partie pour ça que mes parents m'ont donné ce surnom j'en suis sûr. On dit que les yeux sont le reflet de l'âme, serait il possible que je sois aussi froid ? J'ai une musculature peu impressionnante malgré le fait que je sais m'entretenir en faisant beaucoup de sport. Je ne suis pas un personnage particulièrement grand, faisant tout juste 1m81, bien que j'aurais aimé atteindre le 1m85, juste parce que j'aime être grand et imposant. Peut-être que cela m'aurais évité bien des ennuis jusqu'ici, surtout envers ceux qui pensent pouvoir le « dominer » avec leurs quelques centimètres de plus que lui. Crétins. D'autant plus que côté muscle, il n'irait pas se mesurer aux messieurs sur la plage non plus. Je suis suffisamment musclé pour qu'on puisse voir la douce courbe de ceux-ci sous mon épiderme, sans avoir l'air d'une asperge ou d'un bœuf. Une délicate musculature et le tour est joué. Globalement, mon corps est parfaitement proportionné, créant une harmonie parfaite entre chaque parcelle de mon anatomie... Une délicieuse anatomie. Miam. C'est sans compter qu'avec le peu de choses que je mange, ce n'est pas étonnant que je reste mince et sexy, un poids plume d'environ 64 kilos. Attention : mince ne veut pas dire maigre, car je ne suis pas maigrichon ou cadavérique. Loin de là. Mes épaules ne sont pas voûtées, mais je ne suis pas baraqué non plus. Elles se découpent bien, suivies par un torse exquis, un ventre plat et ferme, bassin étroit et des fesses... Oh, mes fesses ! Mon dieu, mon derrière doit bien être la huitième merveille du monde. Bref, des jambes solides et élancées, finement musclées.

    En général je suis habillé chic. J'aime être à l'aise dans mes vêtements après, d'un point de vue esthétique, j'arrive à me débrouiller pour m'habiller de façon harmonieuse. Je n'ai pas de préférence entre les T-shirts, chemises ou quoi que ce soit. Comme tout homme riche qui se respecte, j'aime les costumes cravates. Quand aux couleurs, généralement elles sont neutres : blanc, noir, marron. Il m'arrive aussi de porter de vraies couleurs mais je n'ai pas de préférence pour l'une où l'autre. Mais lorsque je rends visite, je me pare toujours d'habits majestueux et me rendant vraiment important. Je suis un noble et je reste à ma place »


    Poussant un soupir las, le jeune homme replaça une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille. Sous la lumière des rayons incandescents du soleil, son derme semblait encore plus pâle qu'il ne l'était d'ordinaire et des reflets clairs rendaient sa chevelure chatoyante, presque brillante. L'horloge digitale située sur son bureau en bois d'ébène indiquait qu'il n'était pas encore dix heures du matin et pourtant, la fatigue étirait déjà les traits fins de l'homme qui réprima tant bien que mal un bâillement, passant sa main sur son visage afin de chasser les derniers limbes de sommeil qui menaçaient de le renvoyer tout droit dans les bras de Morphée. Ses lèvres fines étaient retroussées en une grimace peu amène alors qu'il fusillait de ses orbes émeraudes la page blanche présente devant lui. Un stylo noir à encre pendait mollement entre ses doigts fins et de multiples ratures se dessinaient sur le papier qu'il ne parvenait à remplir de ses jolies phrases qui, aujourd'hui, ne parvenaient pas à se former dans son esprit pourtant si imaginatif. Encore une matinée de perdue, et le reste de la journée serait probablement semblable à ces quelques heures passées assis confortablement à ce siège. Un pli s'était formé entre ses sourcils anormalement froncés et sa main gauche jouait un rythme rapide sur l'accoudoir du fauteuil, tentant d'évacuer la nervosité emmagasinée depuis maintenant trop longtemps. Une nouvelle nuit blanche passée à remuer et gesticuler en tous sens dans son vaste lit. Un lit deux places. C'était le minimum, lorsque l'on prenait en compte sa haute stature. Il était svelte, une fine musculature ornant son torse, ses cuisses, ses bras, mais ne ressemblait en rien aux armoires à glace que l'on croisait parfois, au détour d'une rue. Il devait frôler le mètre 85 et, sans dépasser son entourage de plusieurs têtes, demeurait néanmoins d'une taille tout à fait respectable pour un jeune adulte de sa carrure. Son nez légèrement retroussé remua alors que sa joue vint s'appuyer contre le dossier du siège, songeur. Il était inutile de rester assis alors que, visiblement, l'inspiration lui manquait cruellement. Mieux valait faire une pause, se changer les idées, prendre l'air, et revenir quelques heures plus tard. Un sourire vint orner son visage blême, dévoilant ses dents blanches parfaitement alignées. Oui, voilà. Il sortirait. Marcher un peu lui ferait le plus grand bien. Attrapant sa veste d'un mouvement habile, l'homme l'enfila prestement et se dirigea vers la porte menant à l'extérieur, ses clefs en poches. Le temps passa, il grandissait ; une fois adule, il atteignit une taille imposante, bien que son corps ne se soit guère musclé davantage que quand il était jeune ; il avait le physique d'un homme d'église, ou d'un herboriste, de ceux que le métier n'impose pas de travaux musclés.

    « Je suis le jumeau d'Harry Pot de Fleur ! »

    "Que se passe t-il ? J'ai l'impression d'étouffer et de porter une charge énorme de plus en plus lourde. Est ce que je vais mourir comme ça, étouffant dans cette vulgaire salle de sport ? Et comment ça se fait... ça ne devrait pas arriver comme ça...ça n'arrive jamais comme ça... Je ne pensais jamais qu'étouffer aurait put autant être douloureux... J'ai peur..."

    La peur de mourir... Mais si l’on y regarde de plus près, l’angoisse de la mort est un déplacement. Ce n’est pas la peur de ne plus être mais la peur d’être. La vie est une durée non maîtrisable. La vie s'organise autour de cet axe : la fin. On sait que toute chose prendra un jour fin sous la forme actuelle qu'on connait. Cette peur peut devenir angoisse démesurée, nous y reviendrons plus loin. Ce n’est pas la peur de ne plus être mais la peur d’être. Souvent on entend : “ce n’est pas la mort qui me fait peur, mais la souffrance”. On ne peut pas avoir peur de la mort parce qu’on ne sait pas ce que c’est. La mort est une idée, un fantasme. Ce qui angoisse ce n’est pas de mourir mais de ne pas savoir. Alors que la souffrance est connue. Chacun a pu un jour où l’autre vivre une douleur, une souffrance, physique ou psychologique. Mais la douleur est bien quelque chose de conscient, on sait ce que c’est. De plus elle appartient à la vie. Lorsque quelqu’un meurt on dit : “il est parti sans souffrir”, ce qui démontre bien l’idée de se rassurer dans la mort. Et lorsque : “il a beaucoup souffert avant de mourir”, on a tendance, là encore dans un souci d’apaisement de l’esprit à rajouter : “il ne souffrira plus maintenant”. La mort comme une libération de la souffrance... Je pense qu’une partie de la réponse se situe à ce niveau. Est-il concevable d’envisager la vie comme une souffrance, quelque chose auquel on ne peut faire face. Eve avait eu peur, peur de mourir par la souffrance d'être étouffé. Mais maintenant que le jeune homme s'éloignait sans dire un mot, une autre peur s'installa dans le cœur de la jeune fille. On peut calculer une durée de vie moyenne, mais ce ne sont que des statistiques, une moyenne de tous, or ce qu’il y a de pire c’est d’être assimilé au reste, aux autres. Pris individuellement personne ne peut donc connaître le moment de sa fin. L’Homme peut-il être sûr qu’au dernier moment, “il aura servi” à quelque chose ? Et lui, avait il vraiment fait quelque chose de bien dans sa vie ? Pour le moment, il venait d'arriver dans un monde totalement inconnu et voila que dame nature avait prit possession de lui.

    Finalement l'air revint "normal" quelques secondes plus tard. De petites secondes mais tellement effrayantes... Il restait tétanisé à genoux sur le sol. Que c'était il passé ? Est ce que c'était lui qui avait lancé ces ronces et fait pousser une jungle de jonquille rouge ? Il n'en croyait pas encore ses yeux. Ça sortait tout droit d'un film ! Il avait l'impression d'être un héros qui peut faire tourner la terre dans l'autre sens comme superman. C'est avec cette conviction et l'aide du vent qu'il apprit très vite à maitriser ses pouvoirs après quelques plantages et de nombreux entrainements, bien sûr. Un des inconvénients est qu'il peut s'évanouir s'il fait appel à trop de puissante ou s'il veut faire apparaître trop de bouquets de fleurs pour une jolie demoiselle. Ce dont il est capable ? Régénérescence ! Oui, notre ami est un de ses super héros qui peut refermer ses blessures en quelques minutes seulement pour les plus petites blessures d'entre elles ! Bien sur, il n'est pas super man et reste un long moment blessé pour les plus gros bobos. Ça reste cependant plus rapide que vous et moir.. Mais attention, il ne peut le faire dans un lieu clos. En effet, c'est comme si Eve était un haricot, il a besoin de soleil pour pousser. C'est un peu comme la photosynthèse. Et oui, il faut revoir vos cours de Biologie pour pouvoir suivre. Sinon, il peut faire pousser les plante comme des bouquets mais surtout contrôler la flore autour de lui. Évidement, il ne peut pas non plus le faire en lieu clos. Assez compromettant, n'est ce pas ? Pourtant il se débrouille pas trop mal et étant souvent dehors, il se retrouve souvent en position de force. Attention cependant, il ne peut pas en faire trop sinon les évanouissements s’empareront de lui.

    Il existe tous types de magie autour de la nature. Par exemple si l'on prend le langage avec un arbre... tout le monde est capable de le faire. Vous ne croyez pas ? Essayer donc...Il faut commencer par regarder quel arbre nous plait, puis se pencher (les 2 mains collées) contre l'arbre. Normalement, si c'est le bon, on doit ressentir un certain bien-être lorsqu'on se trouve contre celui-ci. Sinon, il faut essayer un autre arbre jusqu'à trouver le bon ! Comme je le disais, ça, c'est pour tout le monde. Chaque personne faisant de la magie, est très proches des arbres, et d'un en particulier, le sien! C'est pourquoi, chacun respect les arbres. Mais la jeune perle bleue avec la chance d'être en accord avec tous les végétaux autour d'elle. C'est cela un vrai pouvoir magique et c'est ce que désirent les grands de notre monde. C'est une échelle différente de la capacité...

    C'est justement lors d'un entrainement, qu'il fit la rencontre de Phoenix. Il entendit plusieurs fois les buissons s'agiter. Il se retourna et ne voyant rien Il supposa que c'était simplement le vent. Néanmoins, Il était un peu inquiète. La forêt pouvait être si dangereuse... Le jeune homme aux cheveux bruns avait manqué de méfiance. Qui sait ce que l'on pouvait trouver dans les bois... Ce n'était qu'un jeune homme et bien qu'il soit courageux il était plus malin que puissant, pas assez pour se protéger d'on ne sait quoi qu'il peut avoir dans les bois en tout cas. Il s'arrêta soudainement. Une angoisse pesante au ventre. Cette fois le bruit avait été plus fort, trop pour que ce soit juste le vent... Quelque chose avait bougé, quelque chose d'assez gros. Il ramassa une branche, petite, mais plus solide qu'une brindille. Il s'approcha prudemment de l'endroit d'où venait le son. Pour se donner du courage Il pensa qu'il était peu probable que ce soit un loup, puis-qu’à ce que l'on disait dans les livres, l'animal était bien plus peureux que lui. *Bien plus agressif aussi* Tout en continuant d'avancer Il secoua la tête comme si cela allait chasser sa pensée qui persistait dans son esprit. La branche tenue bien devant lui, le gardien s'approchait de l'origine du bruit à grands pas. Il prit son courage à deux mains et écarta un buisson afin d'enfin découvrir enfin la cause du frottement...

    Pas la peine de s'étaller beaucoup sur cette rencontre puisque c'est comme tout le monde. Un chat sauvage crooo miiigniion vient vous voir pour mordiller un peu de peau et griffer votre sac pour en faire tomber ce qu'il contenait dans l'espoir d'y trouver à manger. Ce chat est, comme avec chaque humain, attraper sous les bras et porté par les bras même s'il n'a rien demandé. Mais passons de la généralité au cas de nos deux amis. Eve l'a, comme je l'ai dit porté et, contrairement à ce qu'on pourrait croire, caressé en souriant. Surement voulait il le voir ronronner. Mais c'était peine perdue. Phoenix n'était du genre à se laisser faire. Il sauta des bras en se rattrapant maladroitement sur ses pattes avant de siffler, mécontent :

    « Hey ! Si on doit marcher ensemble, autant que je sois clair. On me porte pas ! »

    Eve resta interdit alors que le chat lui parlait en toute amabilité. Bon, maintenant il avait face à lui un Chat Potté français qui parle. Super. Comme s'il n'était déjà pas surpris de ne plus être chez lui et avec des pouvoirs entre les mains. Mais bon, déjà blasé, il laissa ce phénomène se produire sans se poser plus de questions. C'est avec le fort caractère du chat que notre jeune homme le surnomma Pheonix. Sans jamais se séparer, le minou l'aidait à vivre correctement dans sa nouvelle maison, sa nouvelle vie...


FAMILIER D'ÂME __________


    Deux oreilles, une queue, symbole d'Halloween, séducteur ? Vous reconnaissez ? Oui, c'est bien un chat. La rumeur populaire dit que croiser un chat noir porte malheur. Pourtant le jeune homme est loin de porter la poisse avec son compagnon. Phoenix est le familier de notre ami Eve. Ce dernier s'entend avec lui comme avec aucun homme. Pour lui, Pheonix est presque sa copie en mode animal. Bon il s'estime un peu moins maladroit tout de même. Phoenix est un chat malin et très séducteur mais parfois un peu trop maladroit. C'est malgré tout quelqu'un de confiance qui peut s'avérer bien utile dans les situations les plus périlleuses. Vous n'êtes pas sans savoir que le chat est d'une nature indépendante et possède un caractère et une personnalité qui lui sont bien propre. Il n'apprécie pas l'autorité et la discipline. D'ailleurs, c'est un animal qu'il nous faut gagner sa confiance et que l'on doit apprivoiser avec douceur et patience. Certains chats peuvent être plus sociaux que d'autres, vous avez remarqué ? Et bien on peut toujours se demander si notre cher Phoenix est très social. Il a une légère habitude : griller ceux qu'ils ne connait pas. Simple, rapide et efficace. Cela peut cependant apporté quelque problème à notre séducteur...

__________ RELATION



      ♦ Nom & Prénom
      « we are ? »Blablablablablablablablablablablablabla Blablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablablabla Blablablablablablablablablablablablablablablablablabla


      www.mycandids.tk!




Dernière édition par Eve Ghuori le Ven 6 Jan - 21:59, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Sia Kanehira
- Pieuvre -

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 19:53

Bienvenu Eve ! Entre compagnon d'arrivage je me doit de t’accueillir avec le tapis rouge et tout ;D

J'aimerait te donner aussi un petit conseil, tu m'dira je fait peu être de la déformation professionnel à force de faire l'admin et même si ici je n'ai aucun pouvoir -Bouhouhou- je te conseil de revoir ta fiche, elle est tip top et tout mais j'ai remarqué un certain problème qui revient souvent...
Tu passe du "je" au "il" sans cesse, c'est assez déconcertant et je pense vraiment que ce n'est qu'une petite erreur d’inattention ;P
Allez bonne chance pour la suite et si mon commentaire te soule zape le, de toute façon ca reste un conseil quoi xD

_________________
L'urgent est fait, l'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai...

Shazoo
Revenir en haut Aller en bas
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 21:08

    Bonsoir & merci pour l'acceuil Smile

    Pourquoi devrais je saper un message, c'est irrespectueux selon moi .o.

    Par contre, je me permet d'être surpris. En quoi je passe "sans cesse" d'un à l'autre ? Je ne le fait qu'une fois pour le physique. Mais ça permet de bien remarquer l'égocentrisme et les chevilles enflées de Eve puis d'avoir un avis extérieur. Est ce vraiment gênant ?

    En tout cas merci de porter une attention particulière à ma fiche **
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Sia Kanehira
- Pieuvre -

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 21:20

Après la gourmandise tu passe au "il" jusqu'au dernier paragraphe, puis s'en suit un passage de "je" jusqu'à la fin du passage en italique, qui reprend le "il"...

En effet j'ai pas mal exagéré.. J'ai pourtant écrit juste après ma lecture c'est donc l’impression que j'en ai gardé.. Mais comme tu le dit ca peu être un effet de style que j'ai tout simplement raté xD

_________________
L'urgent est fait, l'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai...

Shazoo
Revenir en haut Aller en bas
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 21:26

    Oh oui en effet ô___o
    Ce n'est pas du tout volontaire en tout cas...

    Merci beaucoup, mon cerveau n'a pas tilté même à la relecture T_T
    Je corrige ça de suite, ce n'est pas du touuuut un effet de style à cet endroit là xD
    *fuit*
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Sia Kanehira
- Pieuvre -

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 30 Déc - 21:29

Bah ca arrive à tout le monde xD
Citation :
"je pense vraiment que ce n'est qu'une petite erreur d’inattention"
Tu vois j'te connait pas encore mais j'vois claire dans ta façon d'écrire lol
PS: N'hésite pas à me reprendre de ton côté aussi

_________________
L'urgent est fait, l'impossible est en cours. Pour les miracles, prévoir un délai...

Shazoo
Revenir en haut Aller en bas
Mrs. Judge
Xx Le Juge Suprême xX

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Sam 31 Déc - 4:26

Wohwoh! Hééé! On me pique pas mon boulot naméoh! è0é

Bref!

Bienvenu à toi sur le Rêve! ^w^

Tu as l'air d'avoir aimer le personnage et ça m'fait supra-plaisir .w. (c'un peu mon bébé quoi... Non ?!) Je n'ai pas encore (malheureusement) le temps de lire ta fiche mais dés mon retour vers mon PC originel je vais m'y consacrer! ^w^ (comme aux autres...).

N'hésite pas à prévenir dés qu'elle est terminée, et aussi à poser tes questions (si jamais y a besoin!), toute une section est à ta disposition pour cela, ou je suis disponible via les MP Wink.

Bonne chance pour la suite et fin! \0/

PS: Simple curiosité: t'as trouvé l'adresse du forum où ? Oo
Revenir en haut Aller en bas
http://revesdenfant.forumactif.com
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Dim 1 Jan - 19:21

    Bonsoir Smile
    Merci pour l'accueil.

    C'est en cette soirée du premier jour de l'année que je pense avoir terminé ma fiche.
    Dites moi s'il y a encore un soucis.

    Pour les images, je les mettrais plus tard (je ne peux pas pour le moment).

    Quand à la question, j'ai trouvé le logo du forum sur le site Pub City. Il m'a intrigué et je suis tombée amoureuse du design et contexte :3

    Sur ce...
    BONNE ANNEY \o/
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Mrs. Judge
Xx Le Juge Suprême xX

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Mar 3 Jan - 20:20

Bonsoir à toi! \0/

Me revoilà! ^w^ Alors, j'ai tout lu (ou presque, je dois avouer que les descriptions j'ai lu en diagonal en m'attardant sur certains paragraphes qui me semblaient important.) et j'en suis assez fière! .w. C'quand même une grande fiche, bien qu'agréable à lire.

J'ai deux-trois petites remarques: quelques fautes d'orthographes mais rien de méchant... De mémoires: j'ai vu "rebéler" -> rebeller et "croix" au lieux de croit. Mais, bon, passons! ^^ Je vais pas demander une relecture complète avec une correction immédiate, à l'avenir, fais juste un peu attention mais ça passe, sans souci Wink.
Passons à l'histoire, le seul truc vraiment "important" que j'ai noté c'est la scissions de l'histoire entre l'existence dans la réalité et son existence, parce que dans le petit truc "histoire" c'est pas noté... Tout le passage est mis dans les descriptions, en-dessous des paragraphes en Italiques. Peut-être qu'il faudrait les coller à la suite, nion ? .w.'

Pour le reste, le personnage est suivit, deux-trois incohérences sont, néanmoins, à noter: tu parles d'un héritier anglais, alors qu'il est de nationalité Japonaise.
Citation :
Mais là, pour le moment ce n'était qu'un apprentissage pour enfant de riche anglais.
Puis, dans la description tu parles d'un fils abandonné... Je n'ai pas eut l'impression d'y voir une allusion dans l'histoire .w.' Ou peut-être que j'ai sauté le moment et je présente d'avance mes plus plates excuses ^^'.
Citation :
Je sais aussi que je suis un enfant adopté et venant d'une mère du peuple, m'ayant abandonné par manque d'argent.

J'ai une petite précision, de même, à apporter sur les pouvoirs d'Eve:
Citation :
refermer ses blessures en quelques secondes

J'ai chopé ce passage dans la description du pouvoir de photosynthèse accorder au personnage dans la fiche des prédéfinis, et j'aimerais aussi que tu réduises ces "secondes" ^^' Bien qu'il est fort possible qu'en pleins désert, avec pleins de bouteilles d'eau ils puissent se régénérer vite, je pense qu'il n'est pas réellement possible que ça se réduise à quelques secondes. Il faut des heures, selon moi, voir, pour des blessures graves, une ou deux journées.
Je tiens à cette modification Wink J'espère qu'avec cette remarque, tu comprendras seul les limitations que je demande et le brin de réalisme qui, loin de bousiller le jeu et l'imagination, le met en valeur! ^w^ (tout comme le personnage!).

Voilà! Voilà! J'attends tes réponses et tes précisions, et je pense qu'il n'y a pas réellement de soucis sur la validation.
Revenir en haut Aller en bas
http://revesdenfant.forumactif.com
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Mer 4 Jan - 15:20

    Hello chef ^^

    Alors tout d'abord, je m'excuse encore pour ces erreurs que ce soit en tant que fautes ou alors pour des soucis d'histoire. Les erreurs ne sont pas volontaires et se font nombreuses plus la fiche est longue. Pour le fils abandonné, c'est mon habitude de faire un personnage ainsi mais je sais bien qu'il ne l'est pas. Habitude maladive :/ Pour finir là dessus, riche anglais ne veut pas dire qu'il est anglais *trouve l'erreur ^^* mais surtout qu'on dit bien british pour une notion visant la classe. Pareil ici. Je sous entend qu'il est loin d'être le dernier des malpolis. Mais je peux changer si ça perturbe. On ne me suit pas toujours ^^

    Citation :
    C'quand même une grande fiche, bien qu'agréable à lire.
    C'est sûr que c'est peut être plus dur à apprécier pour certains lorsque c'est long mais j'aime avoir une bonne présentation de mon personnage quitte à m'y attarder.

    Pour le pouvoir, je comprends. Je vais modifier. En effet, je pensais vraiment à de toutes petites blessures lorsque je m'exprimais ainsi ^^ Mais pour des plus grosses coupures, il est évident qu'il n'est pas un super héros ^^ Je prend en note.

    Je vais modifier tout ça au cours du week-end. D'ici là je m'excuse encore, ce n'est vraiment pas correct.

    Bonne journée :3
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Mrs. Judge
Xx Le Juge Suprême xX

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Mer 4 Jan - 18:14

Me revoilà! 0/

D'accooord! .w. Bon, j'ai tout compris cette fois! ^w^
Pas la peine de modifier les termes, au final, j'ai du prendre le sens premier au lieux de réfléchir aux autres sens qu'on pourrait entendre! .0.

La longueur n'est pas un problème! ^w^ C'est plus intéressant de voir un joueur tout donner sur son personnage et puis, on voit que tu as planché dessus! Ce qui est agréable! ^w^

Bref! Dis-moi dés que les modifications sont faîtes, préviens-moi ici, pour la forme et que je contrôle rapido! ^w^

En attendant:
Personnage Validé!

Tu peux dés à présent chercher un partenaire de Rp grâce à la section "Coup d'Baguette" juste en-dessous! ^w^ Sia et moi on se demande justement si un Rp avec nous deux t'intéresses pour commencer, ou juste avec elle! .w.

Bon jeu! \0/
Revenir en haut Aller en bas
http://revesdenfant.forumactif.com
Eve Ghuori
- Tigre -

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 23
Localisation : Derrière toi mon lapin <3

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 6 Jan - 19:56

    Coucou Smile


    Merci beaucoup pour cette validation.
    Quand à moi, j'ai aussi remplis ma part du marché Very Happy
    Vive mes expressions et sous entendus compliqués ! xD

    C'est avec joie que j'accepterais de commencer un RP à trois *w*
    Comme c'est gentiiil x3

    Sur ces mots, à très vite \o/

    Edit : une dernière chose, je ne comprends pas bien :
    Citation :
    entre l'existence dans la réalité et son existence, parce que dans le petit truc "histoire" c'est pas noté... Tout le passage est mis dans les descriptions, en-dessous des paragraphes en Italiques. Peut-être qu'il faudrait les coller à la suite, nion ? .w.'
    C'est bien écrit histoire, non ? *boulet* ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://overlook-hotel.forumgratuit.org/
Mrs. Judge
Xx Le Juge Suprême xX

avatar

Messages : 168
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   Ven 6 Jan - 22:34

Bonsoir! .0.

Ô joie!! <3 J'ai hâte de commencer ce RP, je vais prévenir Sia sur son sujet et nous verrons qui débute ce sujet! ^w^


Oui, oui, désolée, j'ai repris la lecture de ta fiche et ce que je trouvais "mal mit" s'est retrouvé à la bonne place .w.'' C'est ça, de lire en diagonal, on comprend pas tout ^^'
Navrée .w.'
Revenir en haut Aller en bas
http://revesdenfant.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eve Ghuori, admirez mon visage et vous ouvrirais mes bras <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De copacabana aux favelas, le Brésil vous ouvre ses bras...
» (nhÿx) mon royaume vous tend les bras et mes amis viennent de l'au-delà
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» Simpsonisez vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum